Le Premier Goetheanum, un bâtiment pour la communauté humaine

Le Premier Goetheanum, un bâtiment pour la communauté humaine

09 décembre 2022 Sebastian Jüngel 4851 vues

Il y a 100 ans, dans la nuit de la Saint-Sylvestre 1922-23, le Premier Goetheanum fut détruit par un incendie criminel. Des manifestations dans le Goetheanum et tout autour sont consacrées à la commémoration de cette perte. En pleine crise sociale et sociétale autour de la Première Guerre mondiale, la construction du Goetheanum avait pour but de répondre aux besoins de l‘époque en donnant une impulsion spirituelle à une nouvelle conception de la culture.


Le fait que le Premier Goetheanum nous touche encore aujourd‘hui vient du lien intérieur de cet édifice avec l’être humain. Christiane Haid, en charge de la Section des arts plastiques, l’attribue aussi à ses formes architecturales conçues comme des métamorphoses : « Elles expriment le principe de développement de l‘être humain ». Étant donné que, du point de vue formel, on ne peut déduire l‘étape suivante à partir de la précédente de manière linéaire, le saut vers l‘étape suivante doit se faire de manière créative, explique-t-elle. « C‘est ainsi qu’est stimulée la créativité de l’être humain et qu‘elle peut éventuellement féconder l‘approche de tâches d’ordre sociétal ! »

Lors de la construction du premier Goetheanum furent développées de nouvelles formes d‘expression et de nouvelles techniques artistiques dans le but de rendre tangible la réalité spirituelle telle que l‘anthroposophie la décrit. Il s‘agit notamment de techniques de sculpture et de gravure sur verre. Le concept architectural et la plupart des aménagements intérieurs furent réalisés d’après les indications, les esquisses et les modèles de Rudolf Steiner. Ils furent mis en œuvre en interaction avec un vaste cercle de professionnels locaux et d‘artistes du monde entier. « L‘idée d‘une œuvre d‘art totale y fut réalisée de manière unique, en harmonie avec toutes les formes d‘art, en y incluant l‘eurythmie qui venait d’être créée », résume Christiane Haid.

100 ans après l‘incendie qui entraîna la destruction de l‘édifice physique, la collaboration entre le Goetheanum, les Archives Rudolf Steiner et les collections de la Fondation Trigon permet la présentation d’esquisses, de modèles d‘étude, de moulages, d’éléments de construction sauvés des flammes, de dessins et de modèles originaux.


Exposition (esquisses, modèles et objets originaux)
Au Goetheanum jusqu‘au 10 avril 2023,
Aux Archives Rudolf Steiner jusqu‘au 10 avril 2023
Au Kunstschaudepot, Juraweg 2-6, Dornach (Suisse) jusqu‘au 10 avril 2023

Rencontre
L‘impulsion architecturale, l‘incendie et l‘avenir du Premier Goetheanum. Congrès de Noël, du 27 décembre 2022 au 1er janvier 2023
Veillée
Une nuit pour la culture, du 31 décembre 2022 à 22 h au 1er janvier 2023 à 10 h

Série de vidéos
Le Goetheanum, œuvre d‘art totale (en allemand, sous-titres en anglais)

Traduction Jean Pierre Ablard

Photo Le Premier Goetheanum, Dornach (Suisse), avant l‘incendie, sans mention de date (Photo: Auteur inconnu)