Représentation du ‹ Parsifal › de Richard Wagner au Goetheanum, avec eurythmie

Représentation du ‹ Parsifal › de Richard Wagner au Goetheanum, avec eurythmie

20 mars 2023 Sebastian Jüngel 3697 vues

Avec sa mise en scène du ‹ Parsifal ›, opéra que Richard Wagner qualifiait de festival scénique sacré, l‘équipe de direction artistique réunie autour de Jasmin Solfaghari (mise en scène et régie) et Stefan Hasler (eurythmie) propose une vision inhabituelle : des chanteurs et chanteuses d‘opéra renommés ainsi que des eurythmistes participent ensemble à l‘action dans de nombreuses scènes.


Cet événement est à mettre à l‘actif du producteur Alexander von Glenck. Entouré de Jasmin Solfaghari (mise en scène et régie), Walter Schütze (décors et costumes) et Roland Fister (direction musicale), il a constitué une équipe qui a fait ses preuves et a l‘expérience de Wagner. Issus du Goetheanum, se sont joints à eux Stefan Hasler (chorégraphie eurythmique) et Klaus Suppan (éclairages). Pour les eurythmistes, Felix Lindenmaier a identifié dans la partition des mouvements d‘âme tout en nuances dans l‘interaction des personnages. « Le Graal est en nous-mêmes », explique Jasmin Solfaghari, « c‘est un processus intérieur ».

‹ Parsifal › au Goetheanum/L'équipe de direction artistique : Klaus Suppan, Stefan Hasler, Alexander von Glenck (production), Jasmin Solfaghari et Walter Schütze (Photo: François Croissant)


L‘apport de l‘eurythmie offre de nouvelles impulsions créatrices : à la fois figuratifs et symboliques, les éléments centraux tels que le Graal, la lance et le cygne, sont représentés à l‘aide de l‘eurythmie. Cette approche a des répercussions sur la mise en scène : le décor tient compte aussi bien des besoins de l‘eurythmie que de ceux des chanteurs (et du chœur) ; les costumes des différents artistes sont assortis. L‘union de l‘eurythmie et de l‘opéra impose également un approche particulière des éclairages.

Les solistes de niveau international sont accompagnés par l‘Orchestre philharmonique de Baden-Baden. Les chœurs sont assurés par l‘ensemble vocal du Festival d‘opéra de Heidenheim et l‘eurythmie est prise en charge par la troupe du Goetheanum, l‘Eurythmeum de Stuttgart et quelques autres eurythmistes.

Si des opéras ont déjà été présentés à plusieurs reprises au Goetheanum, aucune œuvre aussi complète de la littérature lyrique n‘y avait été encore jouée.


Traduction Jean Pierre Ablard

Représentations (à guichet fermé)
Parsifal de Richard Wagner, les 2, 7 et 9 avril 2023, Goetheanum

Photo de couverture Extraite des répétitions de Parsifal, Goetheanum 2023. Photo : François Croissant