Nouvelle salle d'étude à la Edith Maryon Haus

Nouvelle salle d'étude à la Edith Maryon Haus

01 mars 2022 Sebastian Jüngel 2820 vues

Fêté le 9 février dans sa dernière demeure, le 150e anniversaire d’Edith Maryon a permis de lancer un projet d’étude.


Des jeunes et des collaborateurs du Goetheanum avaient répondu à l’invitation de la section d’anthroposophie générale de célébrer l’anniversaire de cette proche collaboratrice de Rudolf Steiner, qui participa aussi à la création du Représentant de l’humanité. Peter Selg esquissa son engagement dans le social, dont témoigne son impulsion de créer des logements bon marché pour les collaborateurs du Goetheanum, en particulier les artistes. « Figure protectrice », elle pressentit le malheur, l’incendie qui allait s’abattre sur le premier Goetheanum et fut aussi la première à sentir le feu qui couvait. Rudolf Steiner ne s’était pas contenté de lui confier la section des arts plastiques : il la voulait aussi dans le Comité directeur, expliqua Peter Selg. Or elle mourut au début du mois de mai 1924. Il saisit sa nature sociale particulière dans Heilsam ist nur… (Il ne peut y avoir de guérison…), texte souvent nommé « devise de l’éthique sociale » qu’il lui dédia.

Cet anniversaire fut l’occasion d’inaugurer l’une des pièces qu’elle habita pour en faire un futur lieu d’études. Constanza Kaliks déclara que des jeunes devaient pouvoir dans le cadre de l’offre d’études du Goetheanum, de la section de la jeunesse et du campus y étudier l’œuvre de Rudolf Steiner et s’y rencontrer (rappelons que l’édition complète de ses œuvres est en phase finale). Nicolas Criblez évoqua également les colloques à venir, au cours desquels sera étudiée la relation entre philosophie et anthroposophie.


Conférence Peter Selg, Devenir et Signification de la sculpture du Christ, La Collaboration de Rudolf Steiner avec Edith Maryon

Web
Section d’anthroposophie générale