Veille nocturne au Goetheanum

Veille nocturne au Goetheanum

03 janvier 2023 Wolfgang Held 4326 vues

52 projecteurs, 12 braséros et 2000 visiteurs pour la 100e nuit de la Saint-Sylvestre après l'incendie du Premier Goetheanum : le Goetheanum est apparu comme un joyau enveloppé de chaleur et pénétré de vie.


Nachtwache am Goetheanum
Le Goetheanum illuminé

La commémoration de la nuit de l'incendie du premier Goetheanum s'est déroulée en trois étapes. Elle commença lors du Congrès de Noël précédant cette fête, qui se pencha sur le sens à donner à l’avenir en lien avec cet édifice.

La cérémonie commémorative a ensuite réuni des représentants des communes et du canton. Remo Ankli, conseiller d'Etat soleurois, a souligné avec l'image du phénix qui renaît de ses cendres que l'incendie a aussi engendré un nouveau départ. Samuel Rutishauser, ancien conservateur cantonal des monuments historiques, a décrit la signature architecturale de Rudolf Steiner. Daniel Urech, président de la commune de Dornach, a rappelé l'engagement de la commune en faveur d'une reconstruction : selon le conseil municipal de l'époque, un mouvement d'une telle importance devait avoir l’autorisation de concevoir son siège sur le plan architectural en harmonie avec sa vision du monde. Ueli Hurter et Stefan Hasler, représentants du Goetheanum, ont rendu hommage à la contribution suisse à l'anthroposophie.

Le jour de la Saint-Sylvestre, Peter Selg a replacé l'incendie dans le contexte du 20e siècle : « Le monde était en flammes ! » Il s’appuya sur la destinée de Jakob Ott, accusé sans doute à tort et mort dans l'incendie, pour faire le lien avec ce qu’est l’individualité humaine.

Daniel Urech, président de la commune de Dornach

Puis vint le dernier acte : 52 projecteurs, autant que les semaines de l'année, baignèrent le Goetheanum d’une chaleureuse clarté, le transformant dans la nuit en une pierre précieuse. Douze braséros, autant que les mois de l'année, entourèrent ce joyau, et 2000 visiteurs lui donnèrent vie. Lumière, chaleur et vie ! Christiane Haid, co-organisatrice des festivités, a qualifié l'atmosphère de cette nuit de la Saint-Sylvestre comme étant à la fois sereine et contemplative. Elle a eu le sentiment de participer à un moment historique, à un regard sur l’avenir né d’un retour sur le passé. Les manifestations proposèrent une lecture des témoignages oculaires, la contemplation de Mars à partir de l'observatoire, des expositions, des concerts et des conférences. L'eurythmie présentée à minuit dans la Grande salle sur le texte de la Pierre de fondation de Rudolf Steiner permit de concentrer les énergies. La commémoration s’acheva au matin avec l’évocation par Gerald Häfner d'une nouvelle vie communautaire.

Cadeau de Nouvel An pour tous : une série de photos !

Nous vous offrons des photos en souvenir de cette journée, de la chaleur et de la lumière intérieure qui émanent du Goetheanum. Vous pouvez les utiliser librement et les partager avec d'autres, y compris dans votre travail avec les médias. Vous pouvez télécharger ces photos en cliquant sur ce lien.

*Ne pas les utiliser à des fins commerciales !

Lien Dropbox


Traduction Jean Pierre Ablard
Photo/vidéo Xue Li